Allometric Growth in Ilyoplax Stevensi (Decapoda, Brachyura, Ocypodidae)

David A. Clayton, Richard J. Snowden

Research output: Contribution to journalArticle

6 Citations (Scopus)

Abstract

La croissance relative des crustacés est souvent décrite par comparaison des niveaux de croissance allométrique des mues pré- et postpubérale des individus. Les lignes de régression qui définissent une telle croissance devraient être obtenues à partie de séries de données séparées au-dessus ou au-dessous de l’échelonnement des tailles de la mue de puberté, mais sont aussi fournies par une division des données à une valeur unique de la dimension de référence, la largeur ou la longueur de la carapace. Les deux méthodes sont utilisées pour décrire la croissance ďllyoplax stevensi (Kemp), un crabe Ocypodidae chez lequel il n’y a pas de nette transition entre les phases d’immaturité et de maturité. Des différences dans les niveaux d’allométrie ont été relevées et les conséquences qui en découlent pour l’interprétation de la croissance relative sont discutées.

Original languageEnglish
Pages (from-to)1-10
Number of pages10
JournalCrustaceana
Volume61
Issue number1
DOIs
Publication statusPublished - 1991

Fingerprint

Decapoda
Ocypodidae

ASJC Scopus subject areas

  • Aquatic Science

Cite this

Allometric Growth in Ilyoplax Stevensi (Decapoda, Brachyura, Ocypodidae). / Clayton, David A.; Snowden, Richard J.

In: Crustaceana, Vol. 61, No. 1, 1991, p. 1-10.

Research output: Contribution to journalArticle

@article{95143c9463404ae38f9a973f93fe5762,
title = "Allometric Growth in Ilyoplax Stevensi (Decapoda, Brachyura, Ocypodidae)",
abstract = "La croissance relative des crustac{\'e}s est souvent d{\'e}crite par comparaison des niveaux de croissance allom{\'e}trique des mues pr{\'e}- et postpub{\'e}rale des individus. Les lignes de r{\'e}gression qui d{\'e}finissent une telle croissance devraient {\^e}tre obtenues {\`a} partie de s{\'e}ries de donn{\'e}es s{\'e}par{\'e}es au-dessus ou au-dessous de l’{\'e}chelonnement des tailles de la mue de pubert{\'e}, mais sont aussi fournies par une division des donn{\'e}es {\`a} une valeur unique de la dimension de r{\'e}f{\'e}rence, la largeur ou la longueur de la carapace. Les deux m{\'e}thodes sont utilis{\'e}es pour d{\'e}crire la croissance ďllyoplax stevensi (Kemp), un crabe Ocypodidae chez lequel il n’y a pas de nette transition entre les phases d’immaturit{\'e} et de maturit{\'e}. Des diff{\'e}rences dans les niveaux d’allom{\'e}trie ont {\'e}t{\'e} relev{\'e}es et les cons{\'e}quences qui en d{\'e}coulent pour l’interpr{\'e}tation de la croissance relative sont discut{\'e}es.",
author = "Clayton, {David A.} and Snowden, {Richard J.}",
year = "1991",
doi = "10.1163/156854091X00452",
language = "English",
volume = "61",
pages = "1--10",
journal = "Crustaceana",
issn = "0011-216X",
publisher = "Brill",
number = "1",

}

TY - JOUR

T1 - Allometric Growth in Ilyoplax Stevensi (Decapoda, Brachyura, Ocypodidae)

AU - Clayton, David A.

AU - Snowden, Richard J.

PY - 1991

Y1 - 1991

N2 - La croissance relative des crustacés est souvent décrite par comparaison des niveaux de croissance allométrique des mues pré- et postpubérale des individus. Les lignes de régression qui définissent une telle croissance devraient être obtenues à partie de séries de données séparées au-dessus ou au-dessous de l’échelonnement des tailles de la mue de puberté, mais sont aussi fournies par une division des données à une valeur unique de la dimension de référence, la largeur ou la longueur de la carapace. Les deux méthodes sont utilisées pour décrire la croissance ďllyoplax stevensi (Kemp), un crabe Ocypodidae chez lequel il n’y a pas de nette transition entre les phases d’immaturité et de maturité. Des différences dans les niveaux d’allométrie ont été relevées et les conséquences qui en découlent pour l’interprétation de la croissance relative sont discutées.

AB - La croissance relative des crustacés est souvent décrite par comparaison des niveaux de croissance allométrique des mues pré- et postpubérale des individus. Les lignes de régression qui définissent une telle croissance devraient être obtenues à partie de séries de données séparées au-dessus ou au-dessous de l’échelonnement des tailles de la mue de puberté, mais sont aussi fournies par une division des données à une valeur unique de la dimension de référence, la largeur ou la longueur de la carapace. Les deux méthodes sont utilisées pour décrire la croissance ďllyoplax stevensi (Kemp), un crabe Ocypodidae chez lequel il n’y a pas de nette transition entre les phases d’immaturité et de maturité. Des différences dans les niveaux d’allométrie ont été relevées et les conséquences qui en découlent pour l’interprétation de la croissance relative sont discutées.

UR - http://www.scopus.com/inward/record.url?scp=0026330325&partnerID=8YFLogxK

UR - http://www.scopus.com/inward/citedby.url?scp=0026330325&partnerID=8YFLogxK

U2 - 10.1163/156854091X00452

DO - 10.1163/156854091X00452

M3 - Article

AN - SCOPUS:0026330325

VL - 61

SP - 1

EP - 10

JO - Crustaceana

JF - Crustaceana

SN - 0011-216X

IS - 1

ER -